Savoir mettre ses Limites

On ne se le cachera pas, le métier de commerçant est particulièrement exigeant en temps normal, alors imaginez en cette période de COVID.

Peu de gens le savent, mais pendant que la majorité gens étaient en confinement à se demander quoi faire, moi je travaillais à un rythme à rendre n’importe qui cinglé et au bout du rouleau. Bien des gens n’auraient jamais été capables de vivre à une telle intensité. Je l’ai fait.

Des vacances j’en ai pas eu, du repos j’en ai trop peu et le temps de me demander quoi faire de mon temps libre n’est pas un de mes luxes. M’ennuyer n’est pas dans mon vocabulaire ou une activité que je pratique.

Malgré ce surplus, il ne fallait pas négliger mes autres engagements. Que ce ce soit de les médias sociaux ou traditionnels, ces responsabilités je ne les ai pas esquivées. Mais du temps quand on en a pas, on le prend où? Je suis passée maître pour en trouver quand j’en n’ai plus. Je ne sais pas comment je fais, mais je peux faire entrer des listes de tâches à faire dans une journée de 24h (et les compléter) qui pourraient vous impressionner.

Plus tu en donnes, plus les gens en demandent

Pour mon équilibre personnel, parce que je ne peux pas me permettre le luxe d’être malade ou de simplement me mettre en arrêt de travail comme la majorité des gens peuvent faire, j’ai décidé de mettre des limites.

Des limites pourtant très simples et qui visent à éliminer l’exagération

– Non à l’impatience des gens. Je ne tente plus de satisfaire les demandes « pour hier »

– Une demande de dernière minute? J’ai pas de temps pour ça. J’en n’ai plus du tout des « dernières minutes » à donner.

– Non au service à la cliente 24/24 7 sur 7 sur des personnes qui abusent à spammer nos médias sociaux. On a un service à la clientèle sur notre site et c’est suffisant.

– Non à me faire solliciter par des personnes pour n’importe quoi (et trop souvent par des affaires inintéressantes pour moi) dans mes maigres moments de détentes ou de repos.

– Non aussi à accepter des conditions qui sont à mon désavantage.

Peu de compréhension, surtout de personnes que je considérais comme des Amis(es).

A ma grande surprise dernièrement, j’ai constaté que des personnes proches de moi sont particulièrement agressives face aux limites que j’impose. Peu ou pas de compréhension. Aucune considération.

Que des clients soient exigeants, sans savoir-vivre ou impossibles à gérer, ça peut encore se tolérer. Mais vivre de l’agressivité de personnes qui nous connaissent (et qui sont sensées être des Amis) parce qu’on essaye de faire comprendre mes limites ou de faire respecter une entente commune, ça m’écœure en maudit.

On ne peut pas changer les gens, mais on peut se changer soi-même

Si je ne peux rien contre les gens qui sont négatifs et néfastes pour moi, je peux par contre prendre des mesures pour protéger mon intégrité.

– Je suis à faire un gros ménage sur les médias sociaux des personnes qui sont des plaies à endurer, énergivores, ou qui semblent avoir un trop grand besoin de mon attention.

– Non à l’agressivité. Il n’y a absolument aucune raison valable pour que j’endure les personnes qui ne savent pas gérer leurs émotions. Et malgré toute ma compréhension, je ne servirais pas de défouloir pour vos frustrations.

– Au moindre signe qu’une personne ne voudra pas comprendre ou respecter mes limites, il est clair que je vais prendre les mesures qui s’imposent.

Comme tout le monde: J’ai besoin de m’entourer de gens qui ont un minimum de respect. Je pense avoir fait preuve de suffisamment de patience, disponibilité, compréhension. Je mérite au minimum la même chose en retour.

Cindy Cinnamon
Officiel: www.CindyCinnamon.com
Facebook: www.facebook.com/CindyCinnamon
Twitter: www.twitter.com/Cindy_Cinnamon
Holonis: www.holonis.com/cindycinnamon

B.A.C.A. Quand les gentils motards aident les enfants

Il est très rare que j’aborde des sujets qui concerne les enfants mais avec la mise en tutelle cette semaine de la DPJ de Granby (enfin!) suite au décès de la petite fille martyrisée durant des années encore un autre cas dernièrement où des enfants ont été laissé plus de 5 mois dans un logement insalubre, sans soins médicaux, sans nourriture et sans électricité…

Je me questionnais sur: Est-ce qu’il a quelqu’un, quelque part qui essaye de faire quelque chose ou ces pauvres enfants là sont non seulement victime de mauvais traitements, mais encore plus: du système qui est sensé les protéger mais qui échoue lamentablement?

Et là je me suis demandé si quelqu’un, quelque part avait vraiment à cœur la cause des enfants… Et je me suis souvenue d’un organisme fantastique B.A.C.A qui œuvre depuis ses début en 1995 à protéger les enfants.

B.A.C.A (Bikers against child abuse) c’est quoi exactement:

C’est un regroupement d’hommes et de femmes citoyens qui sont en fait des gentils motards (aucunement criminalisé) qui ont pour but la protection des enfants. Chacun des membres suit une formation spécialisée pour savoir comment se comporter devant différentes problématiques, dans le but d’aider les enfants en difficultés.

Concrètement ça aide à quoi B.A.C.A:

Les motards parrainent et protègent un enfant de son agresseur lorsqu’une plainte a été déposée à la police. Quand on sait comment ça peut être difficile pour un enfant abusé de faire face au système judiciaire ou de vivre avec le processus ardu de la loi, B.A.C.A arrive à point pour rassurer et créer un écran de protection entre la petite victime et son agresseur. Se sentir épaulé, aidé, compris et protégé est important et c’est exactement le rôle des membres de la B.A.C.A.

La plus grande générosité et l’aide la plus noble se fait souvent avec la plus grande discrétion.

Mais si ça existe, pourquoi on en entend si peu parler? Avec des chapitres partout dans le monde, ce regroupement aide de manière discrète et sans vantardise. Ils ne sont pas là pour « l’exposure » ou pour jouer « aux gros bras ». Ces bonnes âmes à motos préfèrent mettre toute leur énergie au travail d’équipe et leur priorité c’est vraiment le réconfort et la sécurité des enfants.

Au Québec il existe 2 chapitres, un à Montréal et un à Quebec

J’ai eu la chance de rencontrer quelques membres de la B.A.C.A. lors d’un événement pour la protection des enfants abusés sexuellement. Au cas où il y aurait du monde qui l’ignorait: Oui je m’implique pas mal plus que vous croyez dans différentes causes sociales et vous ne le savez pas simplement parce que j’en parle pas.

J’ai été impressionnée par leur belle implication dans la communauté. Ce sont vraiment des gens qui ont le goût de faire leur part et qui le montre concrètement par leurs actions. Beaucoup de jeunes ont pu bénéficié de leur aide, mais il en reste tant d’autres à supporter….

Si vous avez le goût d’en savoir plus sur la B.A.C.A.

Pour communiquer avec le chapitre de Quebec

Vous avez besoin de B.A.C.A. pour un enfant ? Communiquez avec la ligne d’assistance 418-580-2131

Cindy Cinnamon
Officiel: www.CindyCinnamon.com
Facebook: www.facebook.com/CindyCinnamon
Twitter: www.twitter.com/Cindy_Cinnamon
Holonis: www.holonis.com/cindycinnamon

L’Année 2019 s’achève et arrive le temps des bilans: 2020 sera fantastique!

Toute une année 2019 pour moi, pour mieux la décrire je dirais que c’est une année de changements profonds. J’avais déjà entamé en 2018 plusieurs améliorations et changements à ma vie, contente de voir ma persistance a encore une fois été ma meilleure alliée.

Les faits marquants de cette année:

La Santé Physique est au maximum: Bien manger, des saines habitudes de vie, ça été gagnant au niveau de mon bien-être physique cette année. On ne cesse de me dire à quel point j’ai l’air plus en forme, plus jeune, et j’avoue que ça me fait du bien. Il était plus que temps que je pense à moi et que j’arrête de m’auto-détruire.

Le Bonheur: Fini d’endurer des comportements inadéquats. Fini de vivre des déceptions a cause d’attentes (pourtant normales, mais qui n’arriveront pas). Je pratique allègrement le « C’est pas mon problème ». Je n’accepte plus qu’on me fasse perdre mon temps. Je ne perds plus de temps non plus sur des personnes qui n’en valent pas la peine ou qui ne sont que des sources de stress ou de déception. 2020 sera sans aucun doute une année avec encore plus de décisions à ce sujet. Je vise à éliminer de ma vie le maximum d’irritants et croyez moi que ça va se faire.

OUT les énergivores.

Je ne suis plus du tout capable de me forcer à endurer des méchancetés, des comportements inadéquats ou de l’imbécilité. En ce sens en milieu 2019 j’ai décidé faire un grand ménage dans les « médias anti-sociaux ». Coté personnel aussi: Ça suffit les personnes qui pensent que les autres n’existent que pour être à leur service et qui abusent. Je n’accepte plus d’aider des personnes qui ne veulent pas s’aider eux-memes. J’ai vraiment tout donné et je n’ai récolté que du mépris. Je mérite le bonheur.

Se concentrer sur le Positif

Me concentrer sur moi-même et éviter au maximum les personnes négatives m’a permis cette année de retrouver toute ma créativité. Tout le temps que j’investissais sur des gens qui ne l’appréciaient pas, maintenant je le garde pour moi et je l’investis à créer un projet qui me rend heureuse. J’ai beaucoup de satisfaction à utiliser tout mon potentiel à quelque chose de positif pour moi.

Et pour 2020..

Je suis ma priorité. Lucide et en pleine forme je vois la vie avec beaucoup de gratitude. Je me prédis une fantastique année à venir. Il reste encore un peu de ménage à faire autour de moi, mais je suis en bonne voie pour avoir 100% de la vie que je mérite.

Je te souhaite, qui que tu sois, de bien prendre soin de toi. On accorde trop d’importance à des choses ou des gens qui ne le méritent pas. T’es l’acteur principal de ta propre vie. Personne ne pourra jouer ton rôle à ta place. Acceptons ce rôle principal et faisons du film de notre vie, un succès. Il n’y aura qu’une seule représentation.

🎁🎄Joyeux Temps des Fêtes: Et souvenez vous que les cadeaux les plus précieux ne s’achètent pas 💛

Cindy Cinnamon
Officiel: www.CindyCinnamon.com
Facebook: www.facebook.com/CindyCinnamon
Twitter: www.twitter.com/Cindy_Cinnamon
Holonis: www.holonis.com/cindycinnamon