B.A.C.A. Quand les gentils motards aident les enfants

Il est très rare que j’aborde des sujets qui concerne les enfants mais avec la mise en tutelle cette semaine de la DPJ de Granby (enfin!) suite au décès de la petite fille martyrisée durant des années encore un autre cas dernièrement où des enfants ont été laissé plus de 5 mois dans un logement insalubre, sans soins médicaux, sans nourriture et sans électricité…

Je me questionnais sur: Est-ce qu’il a quelqu’un, quelque part qui essaye de faire quelque chose ou ces pauvres enfants là sont non seulement victime de mauvais traitements, mais encore plus: du système qui est sensé les protéger mais qui échoue lamentablement?

Et là je me suis demandé si quelqu’un, quelque part avait vraiment à cœur la cause des enfants… Et je me suis souvenue d’un organisme fantastique B.A.C.A qui œuvre depuis ses début en 1995 à protéger les enfants.

B.A.C.A (Bikers against child abuse) c’est quoi exactement:

C’est un regroupement d’hommes et de femmes citoyens qui sont en fait des gentils motards (aucunement criminalisé) qui ont pour but la protection des enfants. Chacun des membres suit une formation spécialisée pour savoir comment se comporter devant différentes problématiques, dans le but d’aider les enfants en difficultés.

Concrètement ça aide à quoi B.A.C.A:

Les motards parrainent et protègent un enfant de son agresseur lorsqu’une plainte a été déposée à la police. Quand on sait comment ça peut être difficile pour un enfant abusé de faire face au système judiciaire ou de vivre avec le processus ardu de la loi, B.A.C.A arrive à point pour rassurer et créer un écran de protection entre la petite victime et son agresseur. Se sentir épaulé, aidé, compris et protégé est important et c’est exactement le rôle des membres de la B.A.C.A.

La plus grande générosité et l’aide la plus noble se fait souvent avec la plus grande discrétion.

Mais si ça existe, pourquoi on en entend si peu parler? Avec des chapitres partout dans le monde, ce regroupement aide de manière discrète et sans vantardise. Ils ne sont pas là pour « l’exposure » ou pour jouer « aux gros bras ». Ces bonnes âmes à motos préfèrent mettre toute leur énergie au travail d’équipe et leur priorité c’est vraiment le réconfort et la sécurité des enfants.

Au Québec il existe 2 chapitres, un à Montréal et un à Quebec

J’ai eu la chance de rencontrer quelques membres de la B.A.C.A. lors d’un événement pour la protection des enfants abusés sexuellement. Au cas où il y aurait du monde qui l’ignorait: Oui je m’implique pas mal plus que vous croyez dans différentes causes sociales et vous ne le savez pas simplement parce que j’en parle pas.

J’ai été impressionnée par leur belle implication dans la communauté. Ce sont vraiment des gens qui ont le goût de faire leur part et qui le montre concrètement par leurs actions. Beaucoup de jeunes ont pu bénéficié de leur aide, mais il en reste tant d’autres à supporter….

Si vous avez le goût d’en savoir plus sur la B.A.C.A.

Pour communiquer avec le chapitre de Quebec

Vous avez besoin de B.A.C.A. pour un enfant ? Communiquez avec la ligne d’assistance 418-580-2131

Cindy Cinnamon
Officiel: www.CindyCinnamon.com
Facebook: www.facebook.com/CindyCinnamon
Twitter: www.twitter.com/Cindy_Cinnamon
Holonis: www.holonis.com/cindycinnamon

Parce que Non ça veut dire Non: Quelques statistiques Canadiennes sur les Agressions Sexuelles

Parce que Non ça veut dire Non:  Quelques statistiques Canadiennes sur les Agressions Sexuelles
Parce que Non ça veut dire Non: Quelques statistiques Canadiennes sur les Agressions Sexuelles

Un crime qui n’est pas encore assez dénoncé:

Selon les données de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2004 sur la victimisation, environ 1 agression sexuelle sur 10 est signalée à la police.

Source: Statistique Canada

________________________

En 2009, au Québec, 5 293 infractions sexuelles ont été enregistrées par les corps policiers.

33 % des infractions sexuelles enregistrées en 2009 ont été signalées à la police le jour même de leur perpétration, tandis que 22 % l’ont été plus d’un an après avoir été commises.

83 % des victimes étaient de sexe féminin: 52 % jeunes filles de moins de 18 ans, 31 % femmes adultes, 17 % étaient des victimes masculine. 14 % jeunes garçons de moins de 18 ans, 3 % hommes adultes.

66 % des victimes avaient moins de 18 ans: 52 % des filles, 14 % des garçons.
10 % 5 ans ou moins, 19 % de 6 à 11 ans, 20 % de 12 à 14 ans, 17 % de 15 à 17 ans, 13 % de 18 à 24 ans, 21 % 25 ans ou plus.

Les auteurs présumés d’infractions sexuelles étaient principalement de sexe masculin (97 %). Ils étaient majoritairement des adultes (79 %) : 19 % étaient âgés de 12 à 17 ans, 14 % de 18 à 24 ans, 16 % de 25 à 34 ans, 20 % de 35 à 44 ans, 15 % de 45 à 54 ans, 14 % de 55 ans ou plus.

Source: www.agressionssexuelles.gouv.qc.ca
________________________

Les victimes d’infractions sexuelles connaissent l’accusé dans 80 % des cas. (Statistique Canada, 2002)

Un peu plus de 8 victimes sur 10 (81%) connaissaient l’auteur de l’agression. La majorité des victimes (69%) ont été agressées dans une résidence privée, les autres l’ayant été principalement dans un établissement commercial (6%), sur la voie publique (6%), dans un établissement d’enseignement (5%) et dans un établissement d’utilité publique (4%), tel qu’un aréna, un hôpital ou une garderie. (Ministère de la Sécurité publique, Statistiques 2008 sur les agressions sexuelles au Québec)

Chaque année, près de 87 000 Québécoises âgées de plus de 15 ans seraient victimes d’agression sexuelle. (Enquête La violence faite aux femmes, Statistique Canada, 1993)

1 femme sur 7 aurait été violée par son conjoint. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)

Près de 83 % des viols sont planifiés ou prémédités. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)

Source: Point d’Appui
________________________

Seulement 10 % des agressions sexuelles commises contre des femmes sont rapportées à la police. Si on extrapole à partir des données disponibles, on arrive au chiffre annuel de 509 860 agressions sexuelles signalées ou non au Canada, soit 1 397 agressions par jour. Ce qui veut dire que, chaque minute de chaque journée, une femme ou un enfant au Canada subit une agression sexuelle.

Une enquête menée par le Réseau d’action des femmes handicapées du Canada révèle que 40 % des femmes handicapées ont déjà été violées, maltraitées ou agressées.

Source: Institut Canadien de Recherches sur les Femmes
________________________

En terminant, il est important de ne pas garder sous silence les agressions sexuelles. Vous connaissez quelqu’un qui a besoin d’aide à ce sujet ? Voici des ressources autant pour les Victimes que pour les Agresseurs: Parce que Non veut dire Non.

Cindy Cinnamon
Officiel: www.CindyCinnamon.com
Facebook: www.facebook.com/CindyCinnamon
Twitter: www.twitter.com/Cindy_Cinnamon

Archives: Quelques autres Statistiques intéressantes disponibles ici

93.3 fm – Vendredi Sexe – Aller aux danseurs(ses) est-ce de l’infidélité ?

[tweetmeme source=”Cindy_Cinnamon” only_single=false]

Like This!

ⓒ Cindy Cinnamon
ⓒ Cindy Cinnamon

Vendredi Sexe dans l’émission Bouchard en Parle du 93.3 fm de 9h à 10h, avec Sylvain Bouchard et Josey Arsenault, aujourd’hui nous avons abordé le sujet:

Acceptez-vous que votre conjoint(e) aille aux danseuses? dans les cabines? Est-ce pour vous une infidélité ou une coquinerie?

Vous avez manqué l’émission d’aujourd’hui ?
Vous pouvez l’écouter sur le web : www.fm93.com Sélectionnez la tranche de 9h à 10h – Vendredi 30 Septembre 2011

Cindy Cinnamon
Officiel: www.CindyCinnamon.com
Facebook: www.facebook.com/CindyCinnamon
Twitter: www.twitter.com/Cindy_Cinnamon
Google+: www.plus.google.com/CindyCinnamon